DPO freelance : missions, compétences et parcours

Le DPO ou le Data protection officer est le collaborateur qui se charge de la protection des données personnelles dans les organismes publics et privés. Les réglementations en matière de sécurisation de données ne cessent de changer et de se durcir, d’où la nécessité d’une personne pour assurer leur respect. Les entreprises peuvent engager un DPO en interne ou en freelance pour de nombreuses missions. Découvrez lesquelles ainsi que les compétences à avoir pour occuper ce poste.

Quelles sont les missions assurées par un DPO freelance ?

Le DPO freelance accompagne les entreprises dans la mise en place des obligations relatives au RGPD, précisément la protection de données. Pour être efficace, vous devez effectuer une veille juridique constante pour mieux conseiller les clients. Vous devez aussi sensibiliser les employeurs et le personnel sur l’application et sur le respect des nouvelles obligations en vigueur.

A découvrir également : Pilotage simplifié de votre activité avec Microsoft Power BI

Dans le détail, un DPO exécute de nombreuses sous-tâches essentielles pour la protection des données à caractère personnel :

  • Informer et conseiller tous les acteurs concernés sur la mise en place de process strict pour la conformité au RGPD ;
  • Évaluer les traitements de données et leur impact sur le respect de la vie privée ;
  • Aider à la sécurisation des données des employés, des clients et des partenaires ;
  • Assurer le respect du RGPD à tous les niveaux des opérations effectuées ;
  • Coopérer avec la CNIL pour servir d’intermédiaire avec l’organisme.

Il s’agit des tâches les plus fréquentes d’un DPO freelance. Il en existe beaucoup d’autres que vous découvrirez lors de votre formation.

Sujet a lire : Agence PPT : pour optimiser vos présentations professionnelles sur PowerPoint

Que doit maîtriser un DPO avant de devenir freelance ?

Un DPO freelance doit avoir certaines compétences techniques et comportementales. Vous devez avant tout maîtriser les diverses notions informatiques comme la gouvernance, la supervision et l’architecture SI. Il est aussi important d’avoir des connaissances en droit du numérique, surtout sur la sécurité des données personnelles en entreprise et par les organismes.

Outre ces compétences, il est important de maîtriser la gestion des risques et l’anglais. Vous pouvez travailler pour le compte de groupes internationaux. De temps en temps, vous rencontrez aussi des organismes internationaux composés de membres étrangers et parlant l’anglais.

En matière de soft skills, un DPO freelance ou en entreprise doit être communicatif. Vous aurez souvent besoin d’expliquer et d’informer les directions et le personnel des obligations liées au RGPD. Pour pouvoir expliquer, il faut être un bon communicant, mais aussi attentif afin de comprendre les difficultés. Un DPO doit montrer des compétences en leadership pour diriger, convaincre et déléguer lorsque c’est nécessaire. Pour information, vous travaillerez souvent avec une équipe informatique.

Quel parcours pour devenir DPO ?

Pour devenir DPO, vous devez commencer par suivre un parcours adapté. Une étude universitaire dans des Écoles d’ingénieurs vous permet, notamment d’obtenir un diplôme en informatique. Elle est encore mieux si elle est doublée d’une formation juridique. Vous suivez déjà un parcours en droit ? Obtenir un master en droit du numérique peut aussi vous aider à atteindre votre objectif. Un master en informatique vous permet également de travailler en tant que DPO.

Avec ces diplômes, vous pouvez vous renforcer avec la formation CNIL destinée aux DPO. Elle permet de comprendre les enjeux du RGPD et de la protection des données personnelles.

Copyright 2023. Tous Droits Réservés